Accès au répertoire des établissements de l'Enseignement catholique

Attentat de Nice :
Communiqué de Pascal Balmand, Secrétaire général de l'Enseignement catholique

Secrétariat général de l'Enseignement catholiqueLa violence aveugle nous laisse toujours sans voix, et dans un premier temps seul le silence s’impose : le silence de l’émotion et de la compassion pour les victimes et pour leurs proches, le silence du recueillement et de la prière...

Mais, parce que l’École est un lieu d’éducation, elle ne saurait demeurer totalement silencieuse. Et parce que l’École catholique entend témoigner de l’Espérance, sa parole ne peut que dire et redire, envers et contre tout, que la fraternité sera toujours plus forte que la haine. Pour nous chrétiens, il ne s’agit pas d’un vœu pieux un peu vague : il s’agit d’une certitude de foi.

C’est précisément dans la mesure où elle se nourrit de notre foi que notre parole doit être une parole de raison : ne laissons pas notre pays se diviser ; ne laissons pas la peur, l’amalgame et le rejet d’autrui gangréner nos jours et nos vies.

Oui, nous sommes tous dans la peine, et nous pensons d’abord à tous ceux-là qui ne souhaitaient rien d’autre que de partager un moment d’innocence et de joie en ce jour de fête nationale, et qui ont rencontré la folie meurtrière : particulièrement aux membres de nos communautés éducatives dont le nom figure hélas dans la liste des victimes à ce jour identifiées, Amy Vidal et Medhi Hachadi, élèves du collège Saint Barthélémy, Monsieur Billiez, professeur au lycée Don Bosco, Monsieur Pellegrini, professeur aux Récollets (Longwy), Madame Razafitrimo, maman de deux enfants de l’école Sainte Thérèse et à leurs familles, mais aussi à tous les autres… Néanmoins, la colère, la vindicte et la suspicion érigée en système ne constitueront jamais le ciment d’une société humaine digne de ce nom.

Il est certes nécessaire que les pouvoirs publics s’emploient à protéger les habitants de notre pays. Mais la plus forte et la plus sûre des protections se trouvera toujours dans l’édification, par définition jamais achevée, d’une Terre des hommes plus unie et plus fraternelle. Pour ne pas oublier les victimes de Paris et de Bruxelles, pour ne pas oublier désormais celles de Nice, pour ne pas davantage oublier toutes celles et tous ceux qui, du Soudan ou de l’Irak aux bateaux de la Méditerranée, meurent chaque jour de l’exclusion, de la faim et de la guerre, l’École catholique doit plus que jamais vivre son engagement éducatif comme une exigence de tous les instants, et le porter dans chacun de ses gestes - à commencer par les plus modestes d’entre eux.

C’est pourquoi j’invite tous ses acteurs à se rassembler autour de la Prière de Saint François, en en redécouvrant vraiment toute la force et toute la portée :

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

-Pascal Balmand, Secrétaire général de l’Enseignement catholique-

Attentat de Nice :
L'enseignement catholique s'associe pleinement à la douleur des familles des victimes et souhaite partager le communiqué de la Conférence des évêques.

Plus que jamais, la solidarité nationale doit être plus forte que le terrorisme Nice a été touché hier par un odieux attentat.
Aveuglement, des hommes, des femmes, des enfants ont été tués alors qu’ils venaient de célébrer le 14 juillet 2016 avec l’ensemble du pays.

La Conférence des évêques de France (CEF) s’associe pleinement à la douleur des proches et des familles des victimes. Elle les assure de ses pensées et de ses prières. Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la CEF, invite tous les catholiques de France à prier spécialement pour les victimes et leurs proches lors des messes de ce dimanche 17 juillet.

Cette tragédie vient s’ajouter à la triste liste d’actes terroristes qui endeuillent notre pays et d’autres pays dans le monde depuis de nombreux mois. Quel qu’en soit le motif, cette barbarie est inacceptable, intolérable.

Notre pays a été meurtri alors qu’il vivait un moment d’union nationale. Plus que jamais, la solidarité nationale doit être plus forte que le terrorisme.

Dans la douleur du jour, il nous faut garder la certitude que l’unité est supérieure à la division.

Conférence des évêques de France

[Télécharger le communiqué]




L'actu du SGEC

 

ECA : Enseignement Catholique Actualités

À lire ce mois-ci...

Numéros précédents du magazine ECA Enseignement catholique actualités

Abonnez-vous à ECA

 

En savoir plus sur...


Charte éducative de confiance

 

Formation morale et civiqueEnseignement moral et civique

Contribution de l'école catholique

Textes d'orientation
L'école catholique et la formation morale
& fiches
destinées aux acteurs des communautés éducatives

Espoir Irak

Agenda de l'Enseignement catholique


 

Ressources & Pédagogie

Un réseau, des ressources Département éducation du SGEC



Recrutement

Devenir Enseignant

Communautés éducatives

Mobilité des cadres de l'Enseignement catholique École des cadres missionnés Espace de l'Enseignement catholique pour l'accompagnement à l'orientation AFADEC - Association de la Formation à Distance de l'Enseignement catholique

un établissement scolaire une direction diocésaine Comment devenir enseignant Textes fondateurs Des chiffres clés Le magazine Enseignement catholique actualités Organismes nationaux Associations et Syndicats Église catholique

 

À la une

Jeux mondiaux de la Fisec : 800 jeunes découvrent Paris lors d’un rallye de la Fraternité

Un rallye de la Fraternité était proposé pour la première fois, lors des Jeux mondiaux de la Fisec (Fédération internationale sportive de l’enseignement catholique), organisés du 8 au 14 juillet à Beauvais. Ainsi, le 11 juillet dernier, les quelque 1 000 participants, dont 800 jeunes, se sont lancés, en équipe de vingt, à la découverte de Paris.

Déclaration du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France 2017, année électorale

Quelques éléments de réflexion

La semaine dernière s'est réuni le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France. À l'approche des élections présidentielles de 2017, les évêques ont souhaité proposé quelques éléments de réflexion sur les grands thèmes qui fondent notre société. Cette déclaration s'adresse aux communautés chrétiennes et à l'ensemble des acteurs de la vie politique française ; des électeurs aux élus.

Retour sur l'École catholique au salon des maires

Partenaire de votre territoireDu 31 mai au 2 juin, Porte de Versailles, le stand de l'enseignement catholique au salon des maires a enregistré une belle affluence. Une preuve de la richesse du partenariat noué avec les collectivités en matière d'ambition d'éducation commune. Trois forums-débats, animés par Denis Peiron, journaliste à La Croix, ont jalonné ce salon de rencontres et d'échanges fructueux.
Lire la suite...

Revue PROJET
"L'École, Laboratoire de fraternité"

Revue PROJETLa revue PROJET consacre son prochain numéro à L’Ecole, laboratoire de fraternité ?
Réalisé en partenariat avec le Ceras,  Formiris et le Secrétariat général de l’Enseignement catholique, ce numéro présente une série de textes sur la place de la Fraternité à l’école, sa mission, les réponses que l’école de la fraternité peut apporter aux tensions  qui traversent notre société.
Lire la suite...

La réforme du collège
en Questions-Réponses

Pour accompagner la mise en place de la réforme du collège, plusieurs ressources sont proposées à l'ensemble des acteurs de la communauté éducative. Après le document Un souffle nouveau pour le collège, le dossier La mise en place de la réforme du collège  présente les expérimentations vécues dans divers établissements. Dans les territoires, chefs d'établissement, enseignants, membres du Secrétariat général ont repéré des questions récurrentes et des craintes face aux changements menés simultanément. L'ensemble des questions-réponses ci-dessous répond aux principales objections tout en identifiant des points de vigilance. Il souligne aussi ce en quoi la réforme du collège peut rencontrer le projet de l'École catholique.

  1. Le nivellement par le bas ?
  2. L'affaiblissement de l'acquisition des savoirs ?
  3. Le triomphe du « pédagogisme » ?
  4. Les EPI synonymes d'activités ludiques ?
  5. Des manuels réalisés dans l'urgence ?
  6. La disparition des langues anciennes ?
  7. La suppression des classes bi-langues ?
  8. Le maintien du service de tous les enseignants ?
  9. Un surcroît de travail pour les professeurs ?
  10. Une uniformisation entre les établissements ?
  11. La réduction de l'autonomie des établissements ?
  12. L'application de la réforme par les établissements catholiques ?
  13. Le soutien de la réforme par le SGEC ?


Télécharger et imprimer l'intégralité des Questions-Réponses


Les textes réglementaires de la réforme du collège :

Arrêté du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège

Décret du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements au collège

Circulaire du 30 juin 2015 relatif à l'enseignement au collège

Arrêté du 21 juillet 2015 modifiant l'arrêté du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège


Document : "La mise en place de la réforme du collège"

Retour sur les expérimentations faites dans les établissements de l'Enseignement catholique et dans ses réseaux afin de faire un bilan de la mise en place de la réforme du collège. Ceci, non pas pour mettre en lumière des modèles à suivre mais des pistes pour se fixer des objectifs et des échéances et préparer au plus juste la rentrée 2016/2017. Toutefois, il faut s'autoriser aussi les tâtonnements, les expérimentations car cette réforme est ambitieuse et systémique. Elle s'attache à refonder le collège et demande à s'inscrire dans le temps.


Vivre ensemble, chronique de l'Enseignement catholique en partenariat avec RCF Tous les mercredis matin à 6h55,
écoutez la chronique

« Vivre ensemble »

Actualités de l'enseignement catholique

En direct du Ministère de l'Éducation Nationale